31 – Observation

Nous connaissons les règles de notre vie. Ils sont dans notre système juridique, nos jeux, notre famille et bien sûr les affaires. Selon le BABOK, les règles d’affaires sont des directives spécifiques, praticables et testables. Elles sont sous le contrôle de l’entreprise. Elles servent de critères visant à guider les comportements, à former des jugements ou à prendre des décisions.

Informations de la technique

  • Difficulté :  
  • Nombre de personnes :
  • Durée:

Définition

L’observation (également appelée ‘’observation au poste de travail’’[LDN1] [MF2] ) consiste à obtenir des informations et comprendre les activités et leur contexte. Elle sert de base pour identifier les besoins et les opportunités, comprendre un processus d’affaires, établir des standards de performance, évaluer des solutions, ou soutenir les formations et développements.

Cette méthode implique d’examiner personnellement la conduite d’une activité. L’observation prend généralement place dans l’environnement standard de travail, mais peut également se mener dans des conditions et lieu conçus spécifiquement pour la technique.

Deux approches

Active/Visible
L’observateur.rice pose les questions qui lui viennent à l’esprit. Bien que cela interrompe légèrement le rythme de travail, l’observateur.rice comprend plus rapidement les raisons et les processus (implicites et explicites) derrière les activités
Variante : Les interventions sont plus prononcées. L’observateur.rice incite les acteur.rice.s à exécuter certaines tâches en particulier.

+ Cette variante se concentre sur les objectifs de l’observateur.rice La session dure ainsi moins de temps.

Passive / Invisible

L’observateur.rice n’interrompt en aucun cas l’activité. Le questions et remarques sont gardées pour après la session. Cela permet l’observation du cours naturel des événements, ainsi que de mesurer la durée et la qualité du travail.

Variante :  L’activité est filmée. L’observateur.rice peut ainsi revoir l’activité en compagnie de l’acteur.rice,  qui peut fournir des informations détaillées et de explications si nécessaire

Autre variante : Enquête contextuelle Cette variante inspecte l’environnement de travail du sujet. Elle permet de découvrir des outils et ressources d’information utiles à la réalisation de l’activité.

+ Elle offre une compréhension plus détaillée de l’activité. Cette variante est particulièrement utile pour détecter les besoins et opportunités.

Pourquoi mener une session d’observation ?

  • Suivre ou améliorer un processus.

  • Illustrer les activités ou exigences des parties prenantes.

  • Remettre en question ou valider des informations obtenues via une autre méthode.

  • Récolter des preuves quantitatives et objectives qui soutiennent les pistes d’amélioration.

  • Fournir à l’observateur.rice un aperçu réaliste et pratique des activités et tâches d’un processus plus global.

  • Identifier les besoins et les exigences non seulement du sujet mais également de l’entreprise.

  • Étudier l’environnement de travail (fréquentation, matériel, ergonomie, bruit, etc…).

  • Identifier les tâches accomplies de manière informelle et de trouver une solution.

  • Comparer la productivité aux standards ou mesures en place.

Obtenir des informations en utilisant peu de ressources financières.

Limites

    • L’observation peut perturber le rendement du sujet et l’organisation globale.

    • Elle peut être considérée comme menaçante et intrusive par la personne observée.

    • Un.e participant.e observé.e peut modifier ses pratiques de travail.

    • Les tâches basées sur les connaissances ne peuvent pas être observées. Les étudier requiert d’autres techniques d’évaluation.

Comment mener une session d’observation

En savoir plus en vous inscrivant au BA Toolkit

En plus de la brève description de la méthode, accédez à :

  • une explication sur quand et comment l’utiliser,
  • un exemple pratique,
  • conseils et recommandations d’utilisation,
  • listes de contrôle et modèles téléchargeables,
  • références pour aller plus loin,

Laisser un commentaire

Table des matières

Dernières techniques

B.1 - Préparer l'élicitation

104 – Matrice Eisenhower

Un jeu ou atelier collaboratif vise à encourager la coopération au sein de votre équipe et lui instaure un objectif commun afin que les participant.e.s au jeu travaillent de concert.

Lire la suite "
Agile

70 – Cartographie narrative

Un jeu ou atelier collaboratif vise à encourager la coopération au sein de votre équipe et lui instaure un objectif commun afin que les participant.e.s au jeu travaillent de concert.

Lire la suite "
C.2 - Maintenir les exigences

48 – Récits utilisateurs

Un jeu ou atelier collaboratif vise à encourager la coopération au sein de votre équipe et lui instaure un objectif commun afin que les participant.e.s au jeu travaillent de concert.

Lire la suite "
D.1 - Analyser l'état actuel

46 – La matrice SWOT

La matrice (ou analyse) SWOT, appelé FFOM dans la version française du BABAOK, est un outil de planification stratégique basée sur quatre facteurs- les Forces, les Faiblesses, les Opportunités et les Menaces, répartis comme suit.

Lire la suite "

Not yet a member?

Pas encore membre?

Plan de travail 1

For you today

our document on the 6 steps to do a SWOT analysis!

Type in your information and get access to the document

Congratulations!

Well Done,
You can access the pdf!

Feel free to follow our link and learn more about the BA Toolkit.