39 – Matrice RACI

La matrice RACI est un outil qui peut être utilisé pour identifier et visualiser les rôles et les responsabilités de chaque membre d’un projet ou d’un processus. De plus, une matrice RACI permet de cartographier les activités, de déterminer visuellement « qui fait quoi », et de définir la taille du projet ainsi que son périmètre.

Informations de la technique

  • Difficulté :  
  • Nombre de personnes :
  • Durée:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur print
Print

Définition

Selon le BABOK, une matrice des responsabilités (RACI) est un outil utilisé pour identifier les responsabilités et rôles des membres de l’équipe et les activités ou résultats auxquels ils participeront.
Lorsqu’on complète une matrice des responsabilités, il est important de s’assurer que toutes les parties prenantes ou groupes de parties prenantes ont été identifiés

Les termes « Consulté » et « Informé » sont généralement bien compris. Cependant, il y a souvent une confusion sur la différence entre « Responsable » et « Autorité ». Même les gestionnaires de programmes expérimentés confondent parfois les deux. La différence est la suivante : la personne responsable accomplit la tâche (fait le travail) tandis que la personne qualifiée d’autorité la gère. Exemple : un développeur est responsable produire le code du système. Le supérieur du développeur (ou le chef d’équipe) est l’autorité de la livraison du code du système.

L’acronyme RACI fait référence aux termes suivants :

  • R: Réalisateur:  La personne qui travaillera sur les tâches La personne réalise la tâche. Qui est responsable du travail ? Qui est responsable du travail ? 

  • A: Approbateur : La personne qui, en dernier ressort, est tenue responsable du succès de la tâche et qui est le décideur. Une seule partie prenante reçoit ce rôle. Qui est responsable du résultat et du processus ?

  • C: Consulter : la personne chargée de contribuer ou apporter des conseils à l’activité. Qui est expert dans ce domaine ? Qui va pouvoir donner de bons conseils pour faire avancer la tâche ?

  • I: Informer t la personne devant être informée de l’avancée de l’activité. Qui est impacté ? Qui doit connaitre les évolutions?

Attention, il existe de petites variations selon la langue d’utilisation le BABOK utilise d’autres termes en français. R pour Responsable et A pour Autorité

RASCI

Parfois, l’acronyme RASCI est utilisé comme variante, le S signifie Support, la personne qui peut apporter son expertise lors de la réalisation.

Pourquoi réaliser une matrice RACI?

Cette matrice est également particulièrement utile pour les initiatives complexes qui nécessitent de savoir qui doit pouvoir décider quoi faire à chaque étape.

Des initiatives sans problème

  • Définir clairement responsabilités et les rôles
  • Permet d’éviter à certaines personnes de ne pas être responsable
  • Empêche plusieurs personnes d’accomplir la même tâche

Permet d’avoir une vue d’ensemble des initiatives

  • Présente les tâches de chaque participant

  • Montre les activités qui non-attribuées et veille à ce que chacune ait un responsable

  • Ne néglige aucune tâche

  • Permet de suivre les résultats et de mettre en place des systèmes de rappel

Renforce la cohésion de l’équipe

  • La confusion sur les parties prenantes et les processus est évitée.
  • La formation des nouvelles recrues est facilitée. Elles se mettent plus rapidement à niveau car leurs rôles et responsabilités sont clairement définis.
  • Les frictions entre les employé.e.s et les supérieurs sont réduites car les tâches sont clairement assignées et l’on sait à qui poser des questions.
  • Les réunions et les ordres du jour sont efficaces et évitent les redondances. C’est également un bon moyen de donner un retour d’information aux parties prenantes.

Comment réaliser une matrice RACI?

Comment réaliser ce que vous avez appris avec la matrice RACI ?

Cas d’utilisation

En savoir plus en vous inscrivant au BA Toolkit

En plus de la brève description de la méthode, accédez à :

  • une explication sur quand et comment l’utiliser,
  • un exemple pratique,
  • conseils et recommandations d’utilisation,
  • listes de contrôle et modèles téléchargeables,
  • références pour aller plus loin,

Laisser un commentaire

Table des matières

Dernières techniques

B.1 - Préparer l'élicitation

104 – Matrice Eisenhower

Un jeu ou atelier collaboratif vise à encourager la coopération au sein de votre équipe et lui instaure un objectif commun afin que les participant.e.s au jeu travaillent de concert.

Lire la suite "
Agile

70 – Cartographie narrative

Un jeu ou atelier collaboratif vise à encourager la coopération au sein de votre équipe et lui instaure un objectif commun afin que les participant.e.s au jeu travaillent de concert.

Lire la suite "
C.2 - Maintenir les exigences

48 – Récits utilisateurs

Un jeu ou atelier collaboratif vise à encourager la coopération au sein de votre équipe et lui instaure un objectif commun afin que les participant.e.s au jeu travaillent de concert.

Lire la suite "
D.1 - Analyser l'état actuel

46 – La matrice SWOT

La matrice (ou analyse) SWOT, appelé FFOM dans la version française du BABAOK, est un outil de planification stratégique basée sur quatre facteurs- les Forces, les Faiblesses, les Opportunités et les Menaces, répartis comme suit.

Lire la suite "

Not yet a member?

Pas encore membre?